Apnée du sommeil

Apnée du sommeil

Le syndrome d’apnées obstructives du sommeil (SAOS) est un phénomène d’arrêt de la respiration lors du sommeil.

Ces arrêts sont courts, quelques secondes, mais ils peuvent survenir plusieurs dizaines de fois par nuit.

Les symptômes :

Il n’y a pas un symptôme caractéristique mais une fatigue récurrente durant la journée, un ronflement important ou une hypertension difficile à équilibrer qui peuvent conduire votre médecin généraliste à rechercher la présence d’apnées durant votre sommeil.

Les autres symptômes parfois présents :

Somnolence diurne excessive,
Ronflements sévères et quotidiens,
Sensations d’étouffement ou de suffocation pendant le sommeil,
Sommeil non réparateur, difficultés de concentration, problèmes de mémoire.
Fatigue au réveil.

Les personnes les plus souvent concernées et les facteurs de risque :

Le risque de présenter ce syndrome est plus important chez les adultes de plus de 30 ans, en cas de surpoids, ou chez ceux qui ont une mâchoire du haut trop étroite et la mâchoire du bas trop petite.

Mais aussi chez les enfants présentant des mâchoires trop petites, des végétations et des amygdales trop développées.

Le diagnostic ne peut être fait que par un pneumologue ou un ORL par différents questionnaires et un examen de la respiration pendant le sommeil.

Le sommeil et la respiration étant vital pour la santé, leurs perturbations peuvent générer de graves problèmes:

En effet, les apnées perturbent le rythme cardiaque et la pression artérielle ainsi que la bonne oxygénation du cerveau, ce qui peut entraîner une hypertension artérielle, des accidents vasculaires cérébraux, ainsi que des problèmes pulmonaires.
L’espérance de vie d’un individu atteint du SAOS diminue de 10 ans environ.

Chez l’enfant, les conséquences sont le plus souvent un ralentissement de la croissance et un manque de concentration à l’école pouvant amener un retard dans les apprentissages.

Les solutions

Chez l’enfant, il est possible de supprimer les apnées du sommeil par un traitement orthopédique sur les mâchoires afin de les faire grandir et de permettre ainsi une bonne respiration.

Une intervention sur les végétations et sur les amygdales peut aussi être nécessaire et proposée par votre ORL.

Chez l’adulte, deux  solutions seront principalement proposées :  le masque à pression positive (PPC) ou l’orthèse d’avancée mandibulaire.

Ces deux dispositifs sont pris en charge par votre caisse d’assurance maladie.

Le pneumologue ou l’ORL ayant diagnostiqué le syndrome d’apnées du sommeil choisira le moyen le plus adapté :

Il prescrira, le plus souvent, un masque à pression positive pour un nombre d’apnées élevé.

Ce dernier fournit de l’air à travers le nez et la bouche en continu durant le sommeil, ce qui garde les voies respiratoires ouvertes, et donc empêche les apnées.

Si le patient est atteint à un degré plus léger ou s’il ne supporte pas le système de masque à pression positive, il peut lui être prescrit une orthèse d’avancée mandibulaire qui sera réalisée par un chirurgien-dentiste ou un orthodontiste.

Cet appareil est fabriqué sur mesure pour être placé sur les dents pendant le sommeil.

Il a pour effet de pousser la langue et la mâchoire inférieure vers l’avant, libérant de l’espace en arrière de la langue pour mieux respirer.

Un changement du mode de vie est aussi conseillé en cas de surpoids.

Notre travail consiste à faire fabriquer cet appareil et à le régler pour une efficacité maximale.

Vidéo & Images

L'apnée du sommeil

Nous contacter